«La hausse des taux de la Fed entraînera une nouvelle chute des devises émergentes»

le 23/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Nordine Naam, stratégiste change chez Natixis

- L'Agefi : quel sera l’impact du relèvement de taux de la Fed sur les devises émergentes ?

- Nordine Naam : Les devises émergentes ont déjà connu un regain de faiblesse depuis le début du mois en réaction à la remontée des taux longs américains et à la fragilité des grands pays émergents liée à l’absence de réformes structurelles et/ou à des incertitudes politiques pour certains d’entre eux (Brésil, Turquie). Bien que la Fed ait été particulièrement «dovish» lors de sa dernière réunion, la probabilité d’une hausse de ses taux directeurs dès juin reste importante. Cela va se traduire par un dollar de plus en plus fort contre toutes les devises et en particulier les émergentes, et ce avant même la première hausse des taux. On devrait en effet observer des sorties de capitaux investis sur les fonds obligataires et actions des pays émergents. Ce n’est qu’au bout de quelques mois après la première hausse de taux que l’on devrait voir les devises émergentes se stabiliser contre dollar. D’ici là, la livre turque, le real brésilien et le rand sud-africain devraient tester des plus hauts de respectivement 2,75, 3,50 et 12,9.

- L’euro pourrait-il aussi être impacté à la baisse ?

- Clairement, la hausse des taux directeurs de la Fed, même si elle est graduelle, sera bénéfique pour le dollar. L’écart de taux d’intérêt entre les Etats-Unis et la zone Euro devrait s’élargir face à la politique monétaire de la BCE qui devrait maintenir les taux longs durablement bas. Cela contribuera à terme à des sorties plus importantes de capitaux à la recherche de rendements plus élevés. Aussi, nous anticipons la poursuite de la baisse de l’euro-dollar vers la parité d’ici le mois de juin.

Panel Change. Illustration L'Agefi.
ZOOM
Panel Change. Illustration L'Agefi.

A lire aussi