Paris obtient un nouveau délai pour réduire son déficit

le 10/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les ministres des Finances de l'UE ont validé une nouvelle extension de deux ans du délai accordé à la France pour ramener son déficit public sous la limite des 3% de son produit intérieur brut. C'est la troisième fois depuis 2009 que la deuxième puissance économique de la zone euro obtient un sursis. Michel Sapin a annoncé que la France s'engageait à respecter ses engagements pour 2015 «au niveau de 0,5% d'ajustement structurel», mais il a ajouté qu'une réduction plus rapide du déficit aurait eu des conséquences graves pour toute la zone euro. Le plan de réduction des déficits de la France prévoit une économie de 50 milliards d'euros sur la période 2015-2017, dont 21 milliards pour cette année, dans un contexte d'inflation à 1%, alors qu’elle sera beaucoup plus faible.

A lire aussi