Le gouvernement grec se divise sur les privatisations

le 25/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Grèce ne procédera pas à la privatisation du principal producteur d'électricité DEI ni de l'opérateur du réseau électrique ADMIE, a déclaré le ministre de l'Energie Panagiotis Lafazanis au quotidien Ethnos, en dépit des engagements pris par Athènes de poursuivre les cessions d'actifs publics. Ces propos apparaissent comme la première manifestation d'un désaccord d'un membre gouvernement grec sur le compromis passé entre Athènes et ses partenaires européens concernant la prolongation du programme d'aide financière. La DEI a déjà lancé un appel d'offre pour la cession d'une participation de 66% dans le capital de l'opérateur du réseau électrique ADMIE. Plusieurs investisseurs, dont l'entreprise publique chinoise State Grid Corporation of China (SGCC) ou l'opérateur de réseau italien Terna, avaient été présélectionnés.

A lire aussi