La demande de prolongation grecque est un «bon signal», selon Berlin

le 20/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La dernière demande grecque de prolongation de son accord de prêt avec l'Europe est un «bon signal» et constitue une base pour de nouvelles discussions, mais n'est pas en soi suffisante en l'état, a déclaré vendredi une porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel. S'exprimant lors d'une conférence de presse régulière, Christiane Wirtz a dit que le gouvernement allemand avait une position unie et félicitait le ministre des Finances Wolfgang Schäuble pour son «excellent travail dans cette crise et dans les négociations avec la Grèce». La porte-parole s'est montrée cependant plus conciliante que Schäuble, lorsque ce dernier avait rejeté, jeudi, la proposition soumise par son homologue grec Yanis Varoufakis. «La lettre du ministre des Finances grec montre clairement que la Grèce reste intéressée par un soutien de l'Union européenne», a-t-elle observé.

Par ailleurs, le début de la réunion des ministres des Finances de la zone euro sur la question grecque a été repoussé d'une heure et demie à 15h30 GMT, a annoncé tout-à-l'heure sur Twitter le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem.

A lire aussi