Berlin rejette la demande d'extension d'aide de la Grèce

le 19/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, a confirmé jeudi matin avoir reçu de la part d'Athènes «une demande d'extension de six mois» de l'aide à la Grèce sans préciser ce que cette demande recouvre. L'Eurogroupe des ministres des finances de la zone euro se réunira formellement demain à 15h00 à Bruxelles pour examiner la demande, mais une conférence téléphonique à ce sujet se tiendra cet après-midi. Reste que vers 13 heures, le ministère des finances allemand a rejeté la demande grecque, qui ne remplit pas selon lui les critères fixés lors de la précédente réunion de l'Eurogroupe lundi.

Selon le texte de la proposition d'Athènes, cité par Reuters, «les autorités grecques honorent les obligations financières de la Grèce envers tous ses créanciers et expriment notre (sic) intention de coopérer avec nos partenaires dans le but d'éviter des problèmes techniques dans le contexte du Master Facility Agreement (le plan de sauvetage en cours, ndlr) que nous reconnaissons comme nous liant tant en ce qui concerne son contenu financier que son volet procédural».

Par ailleurs, la BCE a démenti que son conseil des gouverneurs ait discuté d'un éventuel contrôle des capitaux en Grèce, a déclaré jeudi une porte-parole, contredisant ainsi une affirmation du journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Un porte-parole du gouvernement grec a pour sa part affirmé que l'évocation d'un contrôle des capitaux en Grèce ne se fondait sur aucune réalité.

A lire aussi