Les noms étrangers freinent les investisseurs

le 17/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les sociétés de gestion aux Etats-Unis ayant des noms à consonnance étrangère enregistrent des souscriptions dans leurs fonds d’environ 10% inférieures à celles portant des noms typiquement américains, à performance égale, rapporte le site financier qui se réfère à une étude universitaire. Celle-ci cherche à prouver que les investisseurs font preuve de discrimination dans le choix des gérants de fonds.

A lire aussi