Le FMI aurait été trop pessimiste, estime son économiste en chef

le 10/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Fonds monétaire international (FMI) a peut-être été trop pessimiste lorsqu'il a revu en baisse ses prévisions de croissance de 2015 en janvier, a déclaré mardi son économiste en chef, expliquant que l'Europe, en particulier, tire actuellement avantage d'un affaiblissement de l'euro. «Je pense que nos prévisions étaient probablement un peu pessimistes», surtout à propos de l'effet positif de prix pétroliers bas, a déclaré Olivier Blanchard. Le FMI avait ramené le 20 janvier sa prévision de croissance mondiale pour cette année de 3,8% à 3,5%, et celle pour la zone euro de 1,4% à 1,2%. Olivier Blanchard a ajouté : «Je pense que nous décelons un risque haussier pour l'Europe en particulier en raison de la dépréciation de l'euro».

A lire aussi