Gatehouse Bank lance une titrisation d'immobilier compatible avec la charia

le 28/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Cette titrisation de plus de 100 millions d'euros est adossée à des locaux situés dans la région parisienne et occupés par Alcatel Lucent.

La banque spécialiste de la finance islamique et basée à Londres, Gatehouse Bank, a annoncé le placement d’une titrisation de plus de 100 millions d’euros adossée à des bureaux basés en France et dont la structure sera compatible avec les principes de la charia.

Même si l’opération se veut répliquer le fonctionnement d’un CMBS classique, elle ne sera pas adossée à un prêt finançant les bureaux mais adossée directement à «la propriété légale des locaux», explique dans un communiqué paru la semaine dernière Gatehouse Bank, une filiale d’un groupe d’investissement du Koweït, The Securities House. L’établissement, qui a obtenu une licence auprès du régulateur britannique en 2008, désigne cette «titrisation innovante» comme un CRBS (Commercial Rental-Backed Security).

«Pour les investisseurs, l’avantage de la structure de l’opération est d’éviter des potentielles saisies immobilières puisque le sous-jacent des titres inclura le titre de propriété lui-même et non un prêt», souligne la banque dans son communiqué. «Etant donné la demande croissante pour les CMBS européens et la structure unique de cette opération, nous nous attendons à un fort appétit du marché pour cette émission et nous croyons que ce type d’opérations va continuer à se développer», assure Natale Giostra, responsable de l’immobilier pour la banque.

Le placement des titres à cinq ans devrait être achevé en février ou en mars, selon le service d'informations GlobalCapital qui précise que l'emprunteur cédera les locaux qui feront ensuite l'objet d'un leasing à l'emprunteur. La transaction baptisée Milestone 2015-Proparc et dont les deux tranches pourraient être notées par Moody’s et DBRS serait adossée à des locaux de la région parisienne valant quelque 140 millions d’euros et occupés par un seul locataire: Alcatel Lucent, selon les analystes de Bank of America Merrill Lynch. 

«Il est difficile de savoir quel sera le prix de ces titres par rapport à celui d’autres émissions de CMBS présentant un levier, une maturité et des notes similaires», écrivent les analystes. «Si les investisseurs ne sont pas déjà familiarisés avec le produit, ils pourraient demander une prime. Cependant, si les règles en cas de défaut fonctionnent bien comme prévu, cela pourrait justifier un prix dans la fourchette de ceux des autres opérations de CMBS», écrivent les analystes de BoA Merrill Lynch.

Titrisations. Illustration L'Agefi.
ZOOM
Titrisations. Illustration L'Agefi.

A lire aussi