Bruxelles donne plus de flexibilité aux Etats

le 14/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les «clarifications» apportées hier éloignent le spectre d'une sanction contre la France.

Dans une communication adoptée mardi, la Commission euro-péenne propose une interpré-tation très libre des «flexibilités» inscrites dans le Pacte de stabilité et de croissance. En pratique, ces «clarifications», d’une redoutable subtilité, vont permettre de déduire l’impact de certains investissements ou réformes structurelles du calcul des déficits, ce qui éloigne le spectre de sanctions contre la France et crée une incitation à participer financièrement au Plan Juncker. «Nous ne remplaçons ni ne changeons les règles», a toutefois insisté le vice-président Valdis Dombrovskis (photo).

Valdis DOMBROVSKIS, vice-président de la Commission européenne © European Union 2014 EP
ZOOM
Valdis DOMBROVSKIS, vice-président de la Commission européenne © European Union 2014 EP

A lire aussi