Christian Noyer évoque un plafond pour un éventuel QE

le 13/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

«Mon point de vue personnel est que si nous décidions de nous doter d'un programme de rachat d'obligations d'Etat, nous devrions fixer un plafond en termes de pourcentage de ce que nous achèterions afin que l'essentiel du financement continue à reposer sur le marché privé», déclare dans un entretien au quotidien allemand Christian Noyer, membre du conseil des gouverneurs de la BCE. «Un tel plafond devrait limiter les rachats de la BCE à une certaine part de l'encours de dette de chaque pays», ajoute-t-il. Concernant une éventuelle restructuration de la dette grecque, le gouverneur de la Banque de France estime que «dans les conditions actuelles, on peut se poser la question du calendrier des remboursements».

A lire aussi