Le Panel Allocation mise toujours sur les actions en 2015

le 05/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après s’être maintenue à 54% tout au long de 2014, la classe d’actifs risqués cède 1 point à 53%. Les gestions commencent à surpondérer l’alternatif.

L’année 2015 débute sous le signe des actions. Cette classe d’actifs reste largement privilégiée par le Panel Allocation, notamment par rapport aux obligations. Si les valorisations des marchés américains atteignent des niveaux élevés mais encore justifiés par la croissance attendue des résultats des entreprises, celles des Bourses européennes restent raisonnables. Les valeurs européennes les plus exposées aux Etats-Unis devraient être les premières à bénéficier d’un rebond.

Néanmoins, les gestions marquent une très légère inflexion. Alors qu’elles ont consacré en moyenne 54% de leur portefeuille aux actions tout au long de l’année 2014, elles se sont légèrement allégées à 53% en cette rentrée 2015. Si la moitié des panélistes n’a pas modifié le poids des actions, cinq se sont renforcés (+5 points à 60% pour Allianz GI, +3 points à 63% pour CPR AM et +3 points à 37% pour Robeco), et six se sont allégés (-8 points à 44% pour Schroders et -5 points à 65% pour OFI AM).

Sur l’obligataire, le Panel se maintient entre 37% et 38% depuis six mois, mais les mouvements internes sont plus marqués. Ce mois-ci, huit gestions se sont allégées (dont -7 points à 46% pour La Française AM et -5 à 35% pour Allianz GI), pour cinq qui se sont renforcées (+10 points à 20% pour OFI AM et +6 points à 46% pour Natixis AM).

Signe du peu d’inquiétude des panélistes sur l’évolution des marchés, la part de cash se maintient à un plus bas depuis le mois de juin 2014, entre 2% et 3%. La progression de janvier est due à la prudence de Schroders, passé de 10% à 20% en l’espace d’un mois.

Si les actifs alternatifs sont stables à un niveau moyen autour de 6 à 7%, les gestions commencent à surpondérer cette poche. D’ailleurs, Lombard Odier notait récemment la pertinence de «conserver des actifs alternatifs pour pallier une corrélation accrue entre actions et obligations lors d’éventuelles phases de correction».

Allocation d'actifs : actions - obligations - alternatif - cash
ZOOM
Allocation d'actifs : actions - obligations - alternatif - cash
Panel Mensuel Allocation
ZOOM
Panel Mensuel Allocation

A lire aussi