Le gouvernement espagnol offre un cadeau de Noël aux régions

le 29/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Madrid a annoncé la mise en place de nouvelles lignes de crédit à taux zéro destinées aux régions endettées.

Lors du Conseil de Politique Fiscale et Financière du 23 décembre, le ministre du Budget Cristobal Montoro a présenté de nouvelles mesures qui permettront aux régions d'obtenir de nouveaux financements sans payer les taux d’intérêt.

Selon la presse espagnole, les régions économiseront entre 5 et 8 milliards d’euros l’an prochain. Pourtant, l’agence de notation Fitch estime que son impact budgétaire restera «limité» et ne «corrigera pas les déséquilibres fiscaux des gouvernements régionaux».

Profitant de taux d’intérêt historiquement bas, l’Espagne souhaite aider les régions et les mairies exclues du financement sur les marchés internationaux. Seul l’Etat espagnol peut émettre des bons du trésor pour se financer. Fortement endettées, certaines collectivités ont fait appel aux aides du Fonds de Liquidité des Régions, créé en 2012, tout en payant le prix fort. Désormais, Madrid est disposé à leur prêter à un taux zéro, voire à effacer en 2015 l’ardoise des intérêts passés.

Depuis 2012, les régions ont recu 62,8 milliards d’euros du Fonds de Liquidité des Régions et 30,219 milliards d’euros du Fonds aux Fournisseurs, précise un communiqué du Ministère du Budget.

Fitch estime que le soutien du gouvernement central envers ses 17 régions (communautés autonomes) «se maintiendra tant que les communautés autonomes auront des difficultés d’accès aux financements extérieurs, à condition que celles-ci continuent de faire preuve de discipline fiscale».

El País explique que trois enveloppes seront réparties entre le Fonds de Liquidité Régional (FLA), le Fonds de Facilité Financière (FFPP) et un Fonds Social de Liquidité. Selon le quotidien, «le nouveau FLA 2015 proposera des crédits de l’Etat à un taux zéro pour les administrations qui n’ont pas pu atteindre leur objectif de déficit en 2013». Le FFPP sera doté de 12,88 milliards d’euros qui pourront être alloués aux régions qui ont respecté les objectifs budgétaires. Quant au FLA social, 1,28 milliard d’euros permettront «de payer les dettes des régions envers les mairies pour la couverture des services sociaux».

Le cadeau du ministre du Budget aux 17 régions de la péninsule ibérique n’a pourtant été accueilli favorablement par la communauté de Madrid qui reproche au gouvernement central de favoriser les régions qui n’ont pas réussi à respecter leurs objectifs de déficit, par rapport à celles qui se sont efforcées de se serrer la ceinture.

A lire aussi