Les institutionnels français peinent à dégager du rendement

le 15/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les institutionnels français peinent à dégager du rendement

Dans un contexte macroéconomique difficile, les investisseurs institutionnels français ont toujours des difficultés à générer du rendement, indique une étude mondiale menée par Natixis Global Asset Management, et qui a porté en France sur 46 «zinzins». Ne pas réussir à générer des rendements stables est également considéré comme le principal risque d'investissement auquel ils sont confrontés : 80 % avouent être très inquiets à ce sujet, tandis que le contexte de faibles taux d’intérêt est un problème pour 67 %. Pour mieux gérer ce risque, les investisseurs français, comme le reste des investisseurs au niveau mondial, se concentrent sur la budgétisation des risques (46 %) et sur l'accroissement de l’allocation aux actifs dé-corrélés (41 %).

Si les investisseurs français pensent pouvoir tenir leurs contraintes de passif (90 %), moins de 6 sur 10 (57 %) pensent que les autres investisseurs seront à même de le faire. Au rang des risques pour 2015, la géopolitique figure au premier plan des inquiétudes des institutionnels français : 15 % la voient comme le plus grand risque potentiel en 2015, suivi de près par le ralentissement de l'économie asiatique (13 %),  tandis que 11 % évoquent davantage la déflation, la faiblesse de l'économie européenne, les catastrophes naturelles ou les politiques en matière d'impôts sur les sociétés.

A lire aussi