Le marché attend plus de la BCE après la deuxième TLTRO

le 11/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le marché attend plus de la BCE après la deuxième TLTRO

Les banques de la zone euro n'ont emprunté qu'un montant limité à la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dans le cadre de sa deuxième opération de refinancement à plus long terme ciblée (TLTRO) : 129,84 milliards d'euros pour 306 établissements financiers. Même s'il est conforme aux attentes, ce montant plaide pour de nouvelles mesures susceptibles d'inclure l'achat de dettes souveraines.

L'allocation de ce matin porte à 212,4 milliards d'euros le total des liquidités prêtées par l'institution dans le cadre de ses deux premières TLTRO, alors qu'elle avait prévu une enveloppe maximale de 400 milliards. Le peu d'intérêt montré par les banques pour les TLTRO complique la tâche de la BCE, qui s'est fixé pour objectif de ramener la taille de son bilan à son niveau de début 2012, ce qui implique une augmentation d'environ 1.000 milliards d'euros. Or, en incluant les deux TLTRO et les achats d'obligations sécurisées et de titres adossés à des actifs (ABS) entamés ces derniers mois, dont les montants ont pour l'instant été modestes, il est peu probable que l'augmentation du bilan dépasse 300 milliards d'ici la fin de l'année, un constat qui nourrit les anticipations de mesures supplémentaires en 2015.

Le résultat de la deuxième TLTRO renforce donc la probabilité que la BCE s'engage dans des achats de dette d'entreprise et surtout de dette souveraine. Les marchés obligataires y croient de plus en plus. Après l'annonce des résultats de la TLTRO, les rendements des pays la zone se détendaient un peu plus : le Bund à 10 ans baissaient de 2,4 points de base à 0,656%, ceux de l'OAT cédaient 2,7 pb à 0,933%. La détente était moins marquée pour les pays dit périphériques. L'euro a touché un plus bas du jour à 1,2415 dollar avant de remonter à près de 1,2460.

A lire aussi