Moscou abandonne le projet de gazoduc South Stream

le 02/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe russe Gazprom a renoncé au projet de gazoduc South Stream, d'un coût de 40 milliards de dollars, apparemment victime de la crise ukrainienne qui a avivé les tensions entre Moscou et les Occidentaux. South Stream devait relier la Russie à l'Europe du Sud via la Bulgarie en contournant le territoire ukrainien. «Le projet est abandonné, c'est comme cela», a déclaré hier à des journalistes le directeur général de Gazprom, Alexeï Miller. En juin dernier, sur fond de crise ukrainienne, la Russie avait accusé l'Union européenne de faire pression sur certains de ses Etats membres, notamment la Bulgarie, pour qu'ils suspendent leur participation au projet. En visite hier à Ankara, le président Vladimir Poutine avait bien indiqué lors d'une conférence de presse dans l'après-midi que son pays pourrait renoncer au projet de gazoduc si l'Union européenne y était opposée.

A lire aussi