Bruxelles laisse quatre mois à la France pour agir

le 28/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Commission européenne n'hésitera pas à sanctionner la France si elle n'agit pas très rapidement sur le front des réformes structurelles, a déclaré aujourd'hui le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici. L'exécutif européen a toutefois reporté à mars son jugement sur les projets de budget 2015 de la France, de l'Italie, de la Belgique, de l'Espagne, de Malte, de l'Autriche et du Portugal.

A lire aussi