Le rapport Pisani-Ferry/Enderlein invite Paris et Berlin à réformer

le 27/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les économistes français et allemand Jean Pisani-Ferry et Henrik Enderlein invitent France et Allemagne à se réformer pour déjouer le piège de la «stagnation» qui guette l'Europe, dans un rapport remis jeudi aux deux gouvernements. Pour la France, les deux économistes suggèrent d'assouplir les conditions de signature des accords de maintien de l'emploi créés par l'accord national interprofessionnel (ANI) de 2013 et de conclure des accords "offensifs" pour permettre de moduler avec plus de liberté le temps de travail dans les entreprises. Pour réduire la dualité du marché du travail français entre CDD et CDI, ils recommandent de rendre plus intéressants les premiers pour les employeurs et moins les seconds. Le rapport prône aussi de de rendre plus prévisibles les coûts et les délais liés aux licenciements, ce qui est l'un des objectifs de la réforme des prud'hommes qui figure dans le projet de loi Macron. Ils recommandent d'autre part de faire passer d'un à trois ans la périodicité des négociations obligatoires sur les salaires dans les entreprises et de changer la formule d'indexation du smic pour l'appuyer sur la hausse de la productivité.

Berlin est de son côté invité à accroître la demande intérieure en permettant des hausses de salaires et à augmenter les investissements, aussi bien publics que privés. Ils estiment ainsi souhaitable d'accroître de 24 milliards d'euros les investissements publics en Allemagne sur les trois prochaines années.

A lire aussi