L’AMF s’inquiète de son propre financement

le 27/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo v: Bloomberg

En préambule des Entretiens 2014 de l’AMF sur le financement de la croissance, son président Gérard Rameix s’inquiète, lui aussi, du financement de l’institution dont il a la charge. «Dans le cadre de la préparation de la Loi de finances pour 2015, le Ministre des Finances, Michel Sapin, m’a à la fois informé d’un prélèvement sur notre fonds de roulement en 2015 et de son ouverture à des mesures plus positives pour les finances de l’AMF à partir de 2016», a expliqué Gérard Rameix. Et cette première mesure « me préoccupe pour la gestion future de notre maison», a-t-il ajouté, rappelant que le régulateur doit conserver des moyens suffisants pour attirer et fidéliser les talents, moderniser ses outils informatiques, et assumer les nouvelles compétences qui lui sont confiées.

L’an dernier, le régulateur a enregistré une perte nette de 5,8 millions d’euros, soit une quatrième année de pertes en cinq ans. Fin 2013, l’AMF disposait d’une trésorerie de 51,24 millions d’euros et d’un fonds de roulement de 40,76 millions. Et en juin dernier, le régulateur estimait le déficit 2014 à 8,37 millions d’euros et le prélèvement sur fonds de roulement à 8,61 millions. L’an dernier, le gendarme boursier a infligé pour près de 31 millions d’euros de sanctions pécuniaires qui sont venus gonfler les recettes publiques et non ses propres comptes.

A lire aussi