Raymond James AM risque une amende de l'AMF

le 19/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Raymond James AM risque une amende de l'AMF

La société de gestion Raymond James AM (RJAM) risque une amende de 300.000 euros de la part de l’AMF, qui tenait aujourd'hui une audition de la commission des sanctions sur le sujet. Selon le rapporteur et le représentant du Collège de l’AMF, RJAM serait coupable de «manquements aux obligations professionnelles en matière de prévention et de traitement des situations de conflit d’intérêts». En cause, les relations entretenues par Hervé Dreyfus, gérant et administrateur de RJAM, avec la banque suisse Reyl, dont le financier a perçu plusieurs centaines de milliers d’euros. La société de gestion aurait par ailleurs failli dans «le respect et le contrôle de plusieurs obligations professionnelles» : achat et entreposage d’or, déficience des informations clients permettant de justifier une bonne connaissance de leur profil de risque, respect des seuils d’exposition de l’actif des clients au risque actions. Hervé Dreyfus aurait eu intérêt à investir l’épargne des clients de RJAM dans des fonds de Reyl, ce qui lui permettait de recevoir une rémunération. Il encourt une amende de 200.000 euros assortie d’un blâme, tandis qu’Emmanuel Laussinotte pourrait écoper de 80.000 euros, également assorti d’un blâme, en sa qualité de PDG dirigeant responsable de RJAM.

A lire aussi