La grande alliance des Bourses de Hong-Kong et Shanghai est lancée

le 12/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les autorités de régulation des deux places ont fixé à lundi prochain son lancement officiel, même si le niveau de taxe reste encore en suspens.

Après un faux départ, la date officielle du rapprochement entre les marchés actions de Hong-Kong et de Shanghai («Shanghai-Hong Kong Stock Connect») a été arrêtée à lundi prochain. A l’heure actuelle, 66 sociétés sont cotées simultanément sur les deux places avec des différences de cours liées à celle de la nature des investisseurs. Goldman Sachs estime que l’univers devrait être étendu à 568 sociétés, et le montant d’investissements de 2.000 milliards de dollars. Si début septembre, les indices Hang Seng et composite de Shanghai affichaient la même performance depuis le début de l’année de 8,5%, le premier a entretemps dévissé de 6,2% alors que le second augmentait de 8,1%.

«Les opérateurs boursiers et les chambres de compensation ont réalisé une série de tests de répétition avec les acteurs de marché sur les deux places et ont indiqué que les systèmes sont prêts et que les plans d’urgence sont désormais en place», ont précisé lundi les autorités de régulation dans un communiqué commun. Pas moins de 97 firmes associées au programme ont eu le loisir de tester la plate-forme ces deux derniers mois, et ont jusqu’à vendredi pour confirmer par écrit leur participation officielle.

Seul dossier encore en suspens: le niveau de la taxe imposée par Pékin sur les gains réalisés par les investisseurs internationaux sur les actions chinoises. «Nous ferons une annonce très prochainement. Cela donnera aux investisseurs une compréhension claire des règles de taxation lorsqu’ils investiront dans le cadre du rapprochement des deux Bourses», a précisé KC Chan, le secrétaire aux services financiers de Hong-Kong. «Certains investisseurs devraient attendre plus de détails sur le niveau de taxes avant de participer au programme», estime Barclays.

«Le programme est une initiative stratégique de long terme», a en outre rappelé Charles Li, directeur général de HKEx, la Bourse hongkongaise. Les opérations de ventes à découvert sur les actions A cotées à Hong-Kong devraient être autorisées début 2015, et la Bourse de Shenzhen devrait rejoindre prochainement le système. Le Japan Exchange, qui a ouvert une filiale à Hong Kong, souhaite rejoindre lui aussi le programme. «Le marché chinois est très important pour nous; nous essaierons de prendre part à ce rapprochement», a indiqué il y a une semaine Hiromi Yamaji, directeur général d’Osaka Exchange, filiale de la Bourse japonaise.

A lire aussi