Rome se résout à des économies supplémentaires

le 28/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'Italie proposera de faire 4,5 milliards d'euros d'économies de plus l'an prochain, a indiqué hier le ministre de l'Economie Pier Carlo Padoan, afin de répondre aux critiques de l'UE sur le projet de loi de Finances de 2015. Les mesures additionnelles incluent 3,3 milliards d'euros qui avaient été initialement affectés à des réductions d'impôts, suivant une lettre transmise à la Commission européenne. Le projet de loi de Finances 2015, présenté le 15 octobre, prévoyait 18 milliards d'euros d'allégements fiscaux et repoussait à 2017 le retour à l'équilibre budgétaire structurel. La Commission a demandé à Rome de réduire le déficit «structurel» de 0,7% du PIB, alors que le projet de loi de Finances représente pour l'instant un effort de 0,3% seulement. L'exécutif européen a salué la «réponse constructive» de l'Italie même si les discussions se poursuivent et que «le résultat de cette procédure reste ouvert».

A lire aussi