L’immobilier de bureau francilien enregistre un léger fléchissement

le 16/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La baisse des grandes transactions a pesé sur les volumes au troisième trimestre, reflétant une conjoncture maussade pour les grandes entreprises.

Le marché de l’immobilier de bureau francilien a marqué légèrement le pas dans un contexte économique morose en France et en Europe. Sur les douze mois glissants achevés fin septembre, le volume des transactions de bureaux en Ile-de-France s’est replié de 3,5% par rapport aux douze mois achevés fin juin. Il demeure néanmoins légèrement supérieur au seuil symbolique des 2 millions de m², à 2,04 millions, selon les données fournies par BNP Paribas Real Estate.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le volume a atteint 1,53 million de m², soit une hausse de 12,9% par rapport à la même période l’an dernier. Un rythme qui devrait permettre aux volumes de franchir la barre des 2 millions de m² sur l’ensemble de l’année, selon l’ensemble des analystes. «Pour autant, le net ralentissement des commercialisations au troisième trimestre (369.000 m² placés), principalement imputable au fléchissement des grandes transactions, est venu rappeler le contexte particulièrement difficile dans lequel évoluent les entreprises», rappelle Roman Coste, directeur général Agency chez CBRE. Le volume des transactions supérieures à 5.000 m² a ainsi reculé de 6%. Sur les douze mois glissants achevés fin septembre, à 786.226 m². Sur les neuf premiers mois de l’année, il affiche néanmoins une progression solide de 24,2% par rapport aux neuf premiers mois de 2013. Géographiquement, Paris Quartier central des affaires (QCA) et hors QCA tire son épingle du jeu avec une hausse des volumes de transactions de respectivement 2% et 8% sur les douze mois glissants achevés fin septembre. Si la première couronne conserve un niveau de volume stable, il affiche néanmoins un recul de 6% sur la deuxième couronne, et de 11% dans le Croissant Ouest ainsi qu’à La Défense.

Transactions immobilières en Ile-de-France
ZOOM
Transactions immobilières en Ile-de-France

A lire aussi