James Bullard évoque un délai dans la fin du «QE3»

le 16/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis a déclaré jeudi qu'il se pouvait que la banque centrale continue à racheter des obligations pour l'instant au vu du fléchissement des anticipations d'inflation. «Les anticipations d'inflation se tassent aux Etats-unis et cela, la banque centrale ne peut l'admettre, a dit James Bullard sur Bloomberg TV. Pour ce motif, je pense qu'une réponse raisonnable de la Fed dans cette situation serait... de marquer une pause dans le dénouement (tapering) des rachats obligataires et de voir comment les statistiques évoluent vers décembre». Pour autant, James Bullard n'a pas modifié ses prévisions pour l'économie américaine et continue de considérer comme adaptée une remontée des taux d'intérêt au premier trimestre 2015.

A lire aussi