BlueCrest va perdre un tiers de ses fonds avec le départ de Leda Braga

le 29/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La responsable du fonds BlueTrend va fonder une société qui gérera 8,5 milliards de dollars. BlueCrest y détiendra une part minoritaire

Le départ de Leda Braga, d’origine brésilienne, constitue un coup dur pour le fonds d’arbitrage américain BlueCrest Capital. Agée de 48 ans, la responsable des opérations de trading informatique du groupe fondé en 2000 par Michael Platt a en effet confirmé ce week-end qu’elle allait créer une nouvelle société d’investissement nommée Systematica Investments, qui aura environ 8,5 milliards de dollars d’actifs sous gestion et dans laquelle BlueCrest aura une participation minoritaire ainsi qu’un siège au conseil d’administration.

«Nous avions déjà avec Michael Platt évoqué l’idée d’une séparation depuis quelque temps», a déclaré celle-ci. Après avoir travaillé dans l’analyse quantitative sur les produits dérivés chez JPMorgan, Leda Braga avait rejoint BluCrest en 2001 pour développer les stratégies d’investissement reposant sur des modèles mathématiques. Michael Platt a précisé dans un communiqué qu’il lui paraissait «opportun» que sa deuxième plus importante gérante puisse créer sa propre structure en reprenant le fonds BlueTrend, «afin de se concentrer sur le développement d’une approche systématique destinée à fournir des solutions d’investissement à une catégorie de clients de plus en plus large». La nouvelle société qui débutera ses opérations en janvier prochain comprendra une centaine de personnes basées à Jersey, Genève, Singapour, Londres et New York.

Cette défection va néanmoins amputer de près d’un tiers la valeur globale des fonds gérés par BlueCrest, qui atteignait jusqu’ici 27 milliards de dollars. La société de gestion se recentrera sur la gestion discrétionnaire via le fonds BlueCrest Capital International (BCI), spécialisé sur les taux d’intérêt, et le fonds AllBlue, qui représenteront au total 17,8 milliards de dollars, a précisé celle-ci.

Alors que ses fonds gérés avaient atteint un record de 37 milliards de dollars au printemps 2013, BlueCrest a vu son étoile pâlir au cours des derniers mois. Après avoir reculé de 1,6% l’an dernier, le fonds BCI n’a progressé que de 0,3% depuis le début de cette année, des performances nettement inférieures à la moyenne des autres hedge funds. BlueCrest a par ailleurs récemment renvoyé quatre gérants américains spécialisés dans les actions, a rapporté la semaine dernière le Wall Street Journal de sources proches du dossier.

A lire aussi