La liquidité et la structure des ETF continuent à attirer l'attention des régulateurs

le 25/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le FSB s'interroge sur la résistance des produits indexés sur des marchés peu liquides à une remontée des taux. La SEC enquête sur deux ETF de Pimco

Les ETF pourraient bien poser un risque à la stabilité des marchés en cas de remontée des taux. «Des investissements ont été réalisés et des positions prises qui pourraient ne pas détenir la liquidité dont certains opérateurs ont besoin, notamment lorsque les taux commenceront à se normaliser», a ainsi alerté Carolyn Wilkins, vice-gouverneur de la banque centrale du Canada et membre du Conseil de stabilité financière (FSB) en charge d’un groupe de travail sur les problèmes de liquidités, dans un entretien à Bloomberg.

«La liquidité des positions (…) est pour nous une source d’inquiétudes» a-t-elle ajouté en ciblant le marché des ETF qui rassemble des sous-jacents pouvant appartenir à toutes les classes d’actifs.

Cette déclaration fait suite aux discussions menées au FSB la semaine dernière concernant la capacité des détenteurs d’ETF sur les marchés les moins liquides à sortir de leurs positions durant une période de vente massive. Les produits indexés sur certains sous-jacents tels que les obligations high yield, exposés à une remontée des taux alors que les marchés anticipent un début de resserrement monétaire en juin 2015 aux Etats-Unis et en février au Royaume-Uni,  pourraient être passés en revue, selon Carolyn Wilkins, qui évoque «l'illusion de liquidité». Les produits indiciels cotés, valorisés quotidiennement et facilement échangeables, semblent offrir un niveau de liquidité semblable à celui des marché actions, mais la manière dont réagiraient des ETF aux sous-jacents illiquides par temps de stress «n'est pas claire».

Les interrogations des régulateurs sur la structure des ETF se sont aussi manifestées d'une autre manière cette semaine. La Securities and Exchange Commission (SEC) a ouvert une enquête sur la valorisation par Pimco et son gérant Bill Gross du Pimco Total Return ETF, qui réplique le fameux fonds du même nom. Ces ETF «actifs» sont un relais de croissance pour l'industrie. La SEC s'interrogerait sur les écarts entre le prix d'achat des actifs sous-jacents et la valorisation qui en est faite pour calculer celle du tracker, selon le Wall Street Journal.

L’ensemble du marché des produits indiciels cotés a collecté un montant record de 185 milliards de dollars sur les huit premiers mois de l’année pour atteindre un niveau historique de 2.700 milliards fin août, dont 1.910 milliards aux Etats-Unis, 477,4 en Europe et 103,7 dans la région Asie Pacifique (hors Japon).

A lire aussi