Les Bourses de Hong-Kong et Shanghai sont prêtes à lancer leur alliance

le 24/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nouvel ensemble devrait se hisser au troisième rang des places boursières internationales en termes de capitalisation cumulée

Le rapprochement des Bourses de Hong Kong (HKex) et Shanghai (SSE) est sur la rampe de lancement. La phase de test de la synchronisation des opérations et systèmes de transactions et de compensation des deux Bourses s’achève à la fin du mois, et sera suivie du lancement officiel du programme «train direct», dès octobre. Les arbitrages entre actions A (à Shanghai) et H (à Hong-Kong) ont débuté.

A 9,2%, la performance de l’indice de Shanghai sur 2014 est bien supérieure à celle du Hang Seng, de 2,3%, sauf pour les banques, qui y traitent avec une décote de 10% à  par rapport à leur cours à Hong-Kong.

Le canal nord du programme permettra aux investisseurs d’acheter ou vendre des actions éligibles cotées sur le SSE auprès d’institutions affiliées sur le HKEx, et le canal sud aux investisseurs chinois d’avoir accès aux titres éligibles cotés sur le HKEx par le biais d’un membre du SSE. Le programme constitue ainsi «une alternative pour les investisseurs continentaux recherchant un accès direct au marché hongkongais sans recours au programme QDII, et pour les investisseurs hongkongais recherchant un accès direct au marché de Shanghai sans bénéficier des licences QFII ou RQFII», indique Citigroup. Les investisseurs étrangers représentent aujourd'hui moins de 1% du volume du marché des actions A, contre 60% à Hong-Kong.

Pour le canal nord, les titres éligibles sont ceux des indices SSE 180 et SSE 380 et les sociétés cotées à Shanghai ayant émis des actions A et H, soit 568 valeurs, 90% de la capitalisation et 80% des volumes quotidiens. Pour le canal sud, il s’agit des titres des indices Hang Seng «LargeCap» et «MidCap» et des actions de sociétés cotées sur les deux places, soit 266 valeurs, 82% de la capitalisation et 78% des volumes quotidiens. L’ensemble aura ainsi une capitalisation boursière de 5.500 milliards de dollars, selon Citigroup.

Les transactions sur le nouveau système, ouvertes à tout investisseur détenant au moins 500.000 yuans (63.000 euros) dans ses comptes titres et espèces, feront néanmoins l’objet d’un quota cumulatif et quotidien de respectivement 300 et 13 milliards de yuans pour le canal nord, et de 250 et 10,5 milliards pour le canal sud. La cotation sera réduite aux heures communes d’ouverture, et les opérations du canal nord doivent être réglées en renminbi, avec une conversion sur un marché offshore. Des obstacles qui pourront néanmoins être progressivement levés, selon Citigroup.

A lire aussi