Le ministre des Finances autrichien claque la porte du gouvernement

le 26/08/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le ministre autrichien des Finances Michael Spindelegger a démissionné mardi face aux critiques émanant de sa formation politique, le Parti populaire (ÖVP, centre droit), sur ses réticences à mettre en oeuvre une réforme fiscale. « Il y a une cohésion au sein du parti. Si la cohésion n'existe plus, c'est qu'est venu le moment de rendre le gouvernail », a dit Michael  Spindelegger qui occupait également les fonctions de vice-chancelier. Des voix au sein de l'ÖVP reprochaient au ministre des Finances de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour une relance économique par la réduction de l'impôt sur le revenu en concertation avec les sociaux-démocrates (SPÖ, centre gauche) membres de la coalition gouvernementale. Le chef de l'ÖVP était en désaccord avec le chancelier Werner Faymann issu du SPÖ sur les moyens de ces réductions fiscales.

A lire aussi