L'Isda refuse de statuer sur le cas de l'Argentine

le 25/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'International Swaps and Derivatives Association a refusé de se prononcer sur une demande qui lui avait été formulée au sujet de l'Argentine par le cabinet d'avocats Schulte Roth & Zabel, saisie par un porteur de credit default swaps (CDS). Celui-ci estimait que les déclarations du ministre de l'Economie argentin le 17 juin, après le jugement américain qui a donné tort au pays dans son litige contre certains fonds vautours, pouvaient constituer un évènement de crédit et déclencher des enchères sur les 21,9 milliards de dollars de CDS argentins. Le refus de l'Isda clôt le dossier.

A lire aussi