Le déficit des transactions courantes de la France reste stable

le 23/06/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le déficit des transactions courantes de la France reste stable

Le déficit des transactions courantes de la France s'est maintenu à un niveau élevé en 2013, à 30,3 milliards d'euros, soit 1,4 % du produit intérieur brut, a annoncé lundi la Banque de France. «Ce déficit ne marque pas de réelle amélioration par rapport à celui de 2012 qui est de 31,8 milliards», a indiqué la Banque de France (BdF) au cours d'une conférence de presse. Les échanges de biens et de services ont poursuivi leur amélioration avec un déficit de 24 milliards, soit de 6 milliards inférieur à celui de 2012, en raison du fléchissement des importations. «L’essentiel du déficit des biens de la France provient du déséquilibre de ses échanges avec la zone euro (-31 milliards sur -42 au total), en particulier avec l’Allemagne», rappelle la Banque de France.

Ces chiffres sont élaborés pour la première fois selon la nouvelle méthodologie du Fonds monétaire international, qui permet de mieux refléter la chaîne mondiale des échanges internationaux de biens et services, ce qui a conduit à réduire, à hauteur de 0,4 point de PIB sur chacune des années 2011 à 2013, le déficit.

A lire aussi