«Les rendements high yield ont certainement atteint un plancher»

le 19/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Julie Lamirel, cogérante du fonds Axa WF Global High Yield chez Axa IM

- L'Agefi : Jusqu’où peuvent chuter les rendements sur le marché high yield»?

- Julie Lamirel : Les rendements du marché «high yield», qui s’élèvent à 3,9% pour l’indice européen, ont certainement atteint un plancher, du fait de taux sous-jacents historiquement accommodants et du resserrement significatif des spreads de crédit depuis la crise de 2008-2009. Actuellement à un niveau de 3,1%, ces spreads n’ont cependant pas atteint les niveaux très serrés de 2007 (point bas de 1,8%) alors que l’environnement économique et financier est désormais plus favorable, avec un niveau de leverage bien moindre, des entreprises prudentes en termes d’investissement et des conditions de financement très favorables. Dans ce contexte, il est difficile d’imaginer un scénario d’augmentation des défauts. On peut donc envisager que les spreads continuent de se resserrer pour à moyen terme compenser une remontée inéluctable des taux sous-jacents.

- Quelle stratégie adopter dans ce contexte ?

- Le marché du «high yield» européen a fortement surperformé le marché américain au cours des six derniers mois. Ce dernier représente une opportunité d’investissement intéressante car il devrait bénéficier de la forte reprise économique outre-Atlantique tout en conservant un profil de duration courte attractif pour les investisseurs. Les fonds globaux permettent de gagner une exposition aux marchés «high yield» américain et émergents tout en bénéficiant d’une exposition européenne. Notre stratégie consiste alors à privilégier les crédits les plus attractifs à travers le monde, avec un accent sur les émetteurs au profil de risque relativement élevé (type ‘single B’ ou ‘CCC’).

Panel Crédits
ZOOM
Panel Crédits

A lire aussi