Le déficit met Paris sur la défensive à Bruxelles

le 06/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La France, montrée du doigt pour sa politique budgétaire, se retrouve isolée dans sa croisade contre l’euro fort

Le commissaire européen Siim Kallas n’a pas voulu hausser le ton lundi au sujet du déficit français. Mais il a tenu à dire sa défiance, dans l’attente de précisions sur les 50 milliards d’économies du Pacte de compétitivité, lors de la présentation des prévisions économiques. Arrivé lundi à l’Eurogroupe avec l’ambition de faire avancer les discussions sur la politique de change, Michel Sapin s’est dit, lui, confiant que «les uns et les autres se rejoignent sur le chiffre de 3%» de déficit en 2015.

Le commissaire européen Siim Kallas, qui a repris le portefeuille économique d’Olli Rehn, en congé pour cause d’élections européennes. © European Union 2014 EP
ZOOM
Le commissaire européen Siim Kallas, qui a repris le portefeuille économique d’Olli Rehn, en congé pour cause d’élections européennes. © European Union 2014 EP

A lire aussi