Bruxelles déjuge Paris sur ses prévisions de déficit

le 05/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La France ne devrait ramener son déficit public qu'à 3,4% du produit intérieur brut en 2015, sensiblement au-dessus des 3,0% promis à ses partenaires européens, selon les prévisions de printemps de la Commission européenne publiées lundi. Pour 2014, Bruxelles anticipe un déficit public français à 3,9%, très proche de celui de 3,8% retenu par le gouvernement, après 4,3% en 2013. Les économistes de la Commission anticipent dans le même temps une croissance du PIB de 1,0% en 2014, sans changement par rapport à leur précédente prévision, mais revoient en baisse à 1,5%, contre 1,7% auparavant, celle de 2015. Sur cette base, la dette publique de la France devrait progresser à 95,6% du PIB cette année, après 93,5% en 2013, puis 96,6% en 2015.

A Paris, le ministère des Finances a confirmé l'objectif d'un déficit public ramené à 3,0% du PIB en 2015, comme le prévoit le programme de stabilité voté la semaine passée, en soulignant que les prévisions de l'exécutif européen ne prennent en compte qu'une partie des 21 milliards d'euros d'économies publiques prévues sur 2015 dans le cadre du pacte de responsabilité.

A lire aussi