Le plan de Manuel Valls obtient finalement une courte majorité

le 30/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Premier ministre a obtenu hier une courte majorité à l’Assemblée pour son plan d'économies de 50 milliards d'euros, mais 41 députés socialistes ont refusé de l'approuver malgré la dramatisation des enjeux et les concessions faites en faveur des plus modestes. Le programme de stabilité de la France pour la période 2014-2017 a été approuvé par 265 voix pour, 232 contre et 67 abstentions, un score qui aurait été encore plus serré si une majorité de centristes de droite ne s'étaient pas abstenus. Le Premier ministre ne s'est pas appesanti sur ce score qui constitue un revers pour lui au regard des efforts déployés pour unir son camp sur la politique économique du gouvernement. Manuel Valls s'est jusqu'au bout efforcé de convaincre les parlementaires socialistes de s'unir autour d’un programme devant permettre de financer des baisses de charges pour les entreprises et de ramener le déficit à 3% du PIB en 2015.

A lire aussi