Mario Draghi est de plus en plus attentif au taux de change

le 25/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le président de la BCE a souligné hier qu’une détérioration des perspectives d'inflation à moyen terme «constituerait un contexte propice à un programme d'achats d'actifs large». Il juge également que «le taux de change est un facteur de plus en plus important de notre évaluation des perspectives de stabilité des prix». Enfin, des mesures seraient prises dans le cas d’une hausse de l’euro ayant un impact baissier sur l’inflation et des conséquences préjudiciables pour la reprise économique de la zone euro.

A lire aussi