Manuel Valls gèle les prestations sociales pendant un an

le 16/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo : REA

Le gouvernement français réalisera 50 milliards d'euros d'économies entre 2015 et 2017, en préservant les recrutements de fonctionnaires mais en gelant temporairement les prestations sociales, a annoncé mercredi le Premier ministre, Manuel Valls, à la sortie du conseil des ministres. "Il n'est pas question, évidemment, de diminuer le montant des prestations sociales. Mais dans le contexte exceptionnel qui est le nôtre, elles ne seront pas revalorisées jusqu'en octobre 2015", a déclaré le Premier ministre. Cette stabilité concernera les pensions du régime de retraite de base (1,3 milliard d'euros) et pourra concerner aussi les retraites complémentaires qui relèvent des partenaires sociaux (2 milliards d'euros).

Sur les 50 milliards d'euros d'économies prévus, 18 milliards d'euros proviendront de l'Etat, 11 milliards des collectivités territoriales, 10 milliards sur les dépenses de santé et 11 milliards sur les autres dépenses de sécurité sociale. Le plan vise à réduire le déficit public de la France conformément à ses engagements européens et à financer la baisse additionnelle du coût du travail prévue dans le cadre du "Pacte de responsabilité et de solidarité". Elles s'entendent par rapport à la croissance tendancielle des dépenses publiques, telle que définie par le gouvernement, ce qui signifie, au final, que la dépense continuera d'augmenter.

A lire aussi