Manuel Valls s’attaque au « millefeuille territorial »

le 09/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Premier ministre a clamé lors de son discours de politique générale son intention de diviser par deux le nombre de régions (qui auront en premier lieu l’opportunité de «fusionner par délibérations concordantes») puis de supprimer les conseils généraux dans le cadre d'un programme radical de rationalisation du «millefeuille territorial» français à des fins d'économies. Il a en outre proposé de supprimer la «clause générale de compétence» qui permet aux régions, départements et communes d'intervenir dans tous les domaines qu'elles jugent nécessaires. Enfin, Manuel Valls a indiqué que les collectivités territoriales contribueraient à hauteur de 10 milliards à l'effort de réduction de 50 milliards d'euros des dépenses publiques prévu sur la période 2015-2017. Le président de l'Association des départements de France (ADF), le socialiste Claudy Lebreton, a dénoncé la «brutalité» des annonces du Premier ministre, en déplorant l’absence de concertation préalable.

A lire aussi