La conditionnalité des prêts du FMI s'est renforcée

le 03/04/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nombre de conditions que le Fonds monétaire international attache à ses prêts a augmenté au cours des dernières années. En moyenne, 20 conditions étaient assorties à chacun des prêts au cours des deux dernières années, selon l'organisme Eurodad (European Network on Debt and Development). C'est davantage que les constatations faites dans deux précédents rapports. Ces conditions portaient dans la plupart des cas sur des éléments sensibles politiquement, tels que des diminutions de salaires dans la fonction publique ou des réformes dans le secteur privé. En 2011, le FMI s'était pourtant engagé à une «conditionnalité parcimonieuse et focalisée sur des enjeux macroéconomiques critiques». En réponse, le FMI a estimé que le rapport d'Eurodad ne prenait pas pleinement en compte l'environnement économique et les circonstances particulières des pays dans lesquels ces conditions ont été posées.

A lire aussi