L'OMC sanctionne la Chine dans le dossier des terres rares

le 26/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : Fotolia

L'Organisation mondiale du commerce a donné raison à l'Union européenne, au Japon et aux Etats-Unis contre Pékin dans le dossier des terres rares, ces métaux rares essentiels au développement de nombreuses industries. En 2010, la Chine, qui produit plus de 90% des terres rares, avait imposé des quotas à l'exportation très stricts sur ces matières premières, ainsi que sur le tungstène et le molybdène, officiellement pour des raisons de protection de l'environnement. La décision avait provoqué une flambée des cours. Les plaignants estimaient que la Chine donnait ainsi à ses entreprises un avantage concurrentiel. Pékin a 60 jours pour faire appel de la décision de l'OMC.

A lire aussi