L'Ukraine pourrait décider de taxer ses déposants afin de sortir de son impasse budgétaire

le 20/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pays, qui menace de faire défaut sur sa dette, attend une aide du Fonds monétaire international et une contribution de l'Union européenne

Alors que les tensions politiques avec la Russie vont s'aggravant, l'Ukraine pourrait décider de taxer les dépôts pour tenter de redresser sa situation financière. Le premier ministre Arseni Iatseniouk a déclaré hier à Kiev qu’une telle mesure pourrait viser les dépôts au-dessus de 50.000 hryvnias (environ 3.500 euros), selon Bloomberg. Le gouvernement devrait se réunir samedi pour décider des mesures fiscales, avant d’obtenir l’aval du parlement la semaine prochaine.

Le Premier ministre a précisé que ces mesures étaient nécessaires pour obtenir l’aide du Fonds monétaire international (IMF) rapidement. Le pays menace de faire défaut sur sa dette, dont une grande partie est libellée en dollar. Le trésor ukrainien doit rembourser 7,4 milliards de dollars cette année et le pays fait face à un important déficit courant. Le FMI a proposé d’aider l’Ukraine en échange de réformes. La délégation qu’il a envoyée à Kiev devrait avoir terminé son travail ce vendredi. En 2010, l’institution de Washington avait accordé 15,5 milliards de dollars d’aide à Kiev mais avait suspendu ses versements faute de mise en œuvre des réformes par le gouvernement de Viktor Ianoukovitch aujourd’hui renversé.

Dans un rapport publié en octobre 2013, le Fonds monétaire avait évoqué le principe d’imposer une taxe exceptionnelle de 10% sur le capital des résidents des pays européens pour ramener leur dette au niveau d’avant la crise. L’idée avait fait couler beaucoup d’encre mais elle n’était traitée que très brièvement par le Fonds. Si elle était effectivement décidée, la mise à contribution des déposants en Ukraine devrait rappeler celle qui avait été décidée par Chypre au printemps 2013. Le pays, qui a dû imposer un contrôle des capitaux, avait d'abord prévu de taxer tous les déposants. Les Européens ont cependant fait demi-tour et validé la seule ponction des dépôts de plus de 100.000 euros pour la résolution et la recapitalisation des banques nationales. L'Union européenne a confirmé le principe de protection des dépôts de moins de 100.000 euros en décembre dernier.

Hier, la Commission européenne a déclaré qu’elle accorderait un prêt d'1 milliard d’euros à l’Ukraine en plus des 610 millions d’euros déjà promis. L’aide, qui doit encore être validée par les représentants des Etats «dans les semaines à venir» est aussi soumise à conditions et notamment à la signature d’un accord avec le FMI.

A lire aussi