ABC Arbitrage est victime de la mutation des marchés

le 17/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le gérant alternatif enregistre une chute de 59% de son bénéfice net part du groupe en 2013 (à 10,1 millions d’euros). Il évoque «l’intervention massive des banques centrales», qui a «modifié structurellement les comportements de marché et les profils de risque» et rendu plus difficile l’appréciation des opérations. ABC Arbitrage fustige la pression fiscale et réglementaire, qui provoque d'importants manques à gagner – autre facteur pesant défavorablement sur les comptes. Pour inverser la tendance, le gestionnaire a mis en œuvre une nouvelle stratégie, baptisée «Ambition 2016», qui comprend notamment la création de sociétés à l’étranger, en Irlande et à Singapour. Il avait agité le spectre d’une délocalisation totale ou partielle l’année dernière.

A lire aussi