Benoît Coeuré plaide pour une pondération des dettes souveraines

le 13/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les obligations souveraines devraient à l'avenir être pondérées par les risques dans les bilans des banques, a déclaré jeudi Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne. «Je serais absolument d'accord avec le fait qu'à long terme, (...) pondérer les risques de tous les actifs aurait du sens», a dit Benoît Coeuré lors d'une conférence organisée par The Economist à Paris. «A long terme, il devrait y avoir une pondération des risques sur les (titres) souverains, mais il faut penser aux conséquences. Si vous allez dans cette direction, il faut peut-être repenser la définition des actifs de grande qualité», a-t-il ajouté.

A lire aussi