Le G7 lance un avertissement à la Russie

le 12/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les dirigeants du G7 ont demandé mercredi à la Russie d'arrêter les préparatifs du référendum en Crimée et de renoncer à changer le statut de cette république autonome d'Ukraine sous peine de sanctions. Le communiqué des sept pays les plus industrialisés constitue une réponse à la décision du parlement de Crimée qui a voté son rattachement à la Russie et demandé aux Criméens de confirmer ce choix via un référendum prévu pour dimanche. Les chefs d'Etat et de gouvernement du G7 font savoir par avance qu'ils ne reconnaîtront pas les résultats du référendum qui, disent-ils, n'aura pas «d'effet juridique».

A lire aussi