Mario Draghi attend une remontée graduelle de l'inflation

le 06/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : Bloomberg

Lors de la conférence de presse suivant l’annonce du statu quo monétaire de la Banque centrale européenne, son président, Mario Draghi, a une nouvelle fois rejeté la comparaison entre la situation de la zone euro et celle du Japon pendant les années 1990 et 2000 où la baisse des prix entraînait un report des dépenses de consommation des ménages et d'investissement des entreprises se traduisant par une stagnation de l'économie. «L'inflation harmonisée devrait rester autour des niveaux actuels dans les mois à venir», a reconnu Mario Draghi mais «ensuite, les taux d'inflation devraient augmenter graduellement et atteindre des niveaux plus proches de 2,0%».

L'inflation au sein de la zone euro, qui s'est stabilisée à 0,8% en rythme annuel au mois de février, est bloquée depuis cinq mois sous le seuil de 1,0%, une situation que Mario Draghi a qualifié de «zone de danger». Les services de la BCE prévoient que l'inflation dans la zone euro sera de 1,0% cette année, de 1,3% en 2015 et de 1,5% en 2016, un niveau encore nettement inférieur à son objectif d'une hausse des prix inférieure mais proche de 2,0% par an.

«Nous surveillons étroitement les développements du marché monétaire et sommes prêts à envisager tous les instruments à notre disposition. Dans l'ensemble, nous demeurons fermement déterminés à maintenir un degré élevé d'accommodation monétaire et à prendre de nouvelles mesures décisives si nécessaire», a répété Mario Draghi.

A lire aussi