La banque de Russie joue une partie serrée

le 05/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La puissance de feu de la banque centrale russe, qui a modifié sa politique de change lundi, n'est pas aussi élevée qu'il y paraît. Sur 500 milliards de dollars de réserves, ING estime à 150 milliards la part pouvant réellement servir à des interventions sur le marché des devises.

A lire aussi