Angela Merkel laisse peu d'espoir à la Grande-Bretagne

le 28/02/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

«Certains attendaient que mon discours ouvre la voie à une réforme fondamentale de l'architecture européenne de nature à satisfaire tous les souhaits britanniques supposés ou réels, a indiqué Angela Merkel hier à Londres devant les parlementaires. J'ai peur qu'il y ait une déception». «D'autres attendaient l'exact contraire et espéraient que j'allais délivrer, ici à Londres, le message clair et simple que le reste de l'Europe était prêt à payer n'importe quel prix pour conserver la Grande-Bretagne dans l'Union européenne. Je crains que ces espoirs soient déçus», a-t-elle ajouté.

A lire aussi