Le Conseil de stabilité financière s'intéresse au marché des devises

le 17/02/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que des enquêtes sont en cours sur des manipulations sur le marché des changes, le FSB fera des recommandations au G20 de novembre

Le Conseil de stabilité financière (FSB), qui regroupe les autorités en charge de la surveillance des institutions financières à l’international, veut tirer les leçons des enquêtes qui ont été lancées sur la manipulation des changes.

Dans un court communiqué publié la semaine dernière, le FSB a indiqué qu’il allait s’intéresser à la question des références sur les changes. Ce travail s’inscrit dans le cadre de celui lancé en 2013 sur la gouvernance, la transparence et la fiabilité des indices de référence sur les marchés interbancaires après la révélation de tentatives de manipulations du Libor et de l’Euribor. Les travaux sur les changes seront supervisés par deux hauts responsables de la Banque d’Angleterre et de la Banque centrale australienne. Des conclusions et recommandations seront transmises aux chefs d’Etat et de gouvernement lors de la réunion du G20 qui se tiendra à Brisbane au mois de novembre prochain.

Pas moins de quinze banques font l’objet d’enquêtes pour d’éventuelles manipulations sur les changes. Celles-ci sont menées par une large palette de régulateurs tels que la Financial Conduct Authority (FCA) britannique, le régulateur suisse (Finma), la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) ou le département de la Justice américain.

Lors d’une audition parlementaire en février, Martin Wheatley, le patron du régulateur britannique, la FCA, a expliqué que les accusations avancées dans le dossier de manipulation des changes étaient tout aussi sérieuses que celles qui avait été faites dans les affaires de manipulations des indices interbancaires. Une analyse de mauvais  augure pour les banques qui ont dû payer à ce jour quelque 6 milliards de dollars d’amendes en raison de leur implication dans ces dernières.

A lire aussi