La confiance du Panel Allocation dans le potentiel des actions ne fléchit pas

le 03/02/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gérants consacrent toujours 54% de leur portefeuille aux actions, tandis que le poids de l’obligataire ne dépasse pas les 35%

Une fois n’est pas coutume, le Panel Allocation a opté pour un parfait statu quo en ce début du mois de février. Les gestions restent toujours focalisées sur les actions, en y consacrant encore 54% de leur portefeuille, le niveau le plus élevé depuis un an. En revanche, l’obligataire se maintient au bas niveau de 35% depuis septembre dernier (hormis les 37% du mois de novembre).

Ce calme apparent cache néanmoins certains mouvements. Seul un quart des panélistes a conservé son allocation inchangée. Sur les actions, ils ont été aussi nombreux à se renforcer qu’à s’alléger. Les évolutions restent à la marge, hormis Credit Suisse (+4 points), CPR AM (-5 points) et BlackRock et La Française (-3 points). Seules trois gestions (Credit Suisse, La Banque Postale, et Fidelity) consacrent moins de la moitié de leur portefeuille aux actions. «Nous conservons une opinion positive sur les actions mondiales, note BNP Paribas Investment Partners. Nous ne pensons pas qu’elles continueront de pâtir du sentiment négatif à l’égard des marchés émergents. L’amélioration des perspectives économiques aux États-Unis et dans la zone euro devrait finir par l’emporter». Si les gestions privilégient donc toujours les actifs les plus risqués, elles ne semblent pas vouloir aller au-delà du seuil de 54% d’actions…

Sur l’obligataire, les panélistes ne sont toujours pas prêts à se renforcer. Ils sont cinq à s’être allégés, dont -4 points pour Aviva et La Banque Postale, pour six à s’être renforcés, dont BlackRock (+8 points) et CPR (+5 points). Mais ils sont toujours 80% à sous-pondérer cette classe d’actifs.

Quant au niveau de cash, il demeure non loin de ses plus bas à 5%, signe de la confiance des investisseurs. Même Credit Suisse, avec encore 17% de cash, a réduit sa poche de 4 points. Et sur les actifs alternatifs les mouvements restent rares, hormis Schroders à 20% (+4 points).

Allocation d'actifs : actions - obligations - alternatif - cash
ZOOM
Allocation d'actifs : actions - obligations - alternatif - cash
Panel Mensuel Allocation
ZOOM
Panel Mensuel Allocation

A lire aussi