«Nous projetons une appréciation marquée de la livre sterling face à l'euro»

le 27/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

François Cabau, économiste zone euro chez Barclays Capital

- L'Agefi : Pourquoi voyez-vous l’euro/dollar à 1,30 à six mois ?

- François Cabau : Nous pensons que les positionnements relatifs de la Fed et de la BCE devraient entraîner une dépréciation de l’euro. Bien que nous n’envisagions pas de hausse de taux avant le milieu de l’année prochaine, la Fed a néanmoins entamé un cycle de resserrement monétaire avec la diminution d’achat d’actifs depuis décembre. A l’inverse, nous pensons qu’une inflation très modérée, une récente hausse des taux de marchés monétaires combinée à une chute continue des prêts à l’économie (particulièrement dans les pays périphériques) devrait se traduire par de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire par la BCE. Ainsi, nous envisageons de nouvelles baisses de son taux directeur de 15 pb à 0,10% et de son taux de dépôt de 10 pb à -0,10% d’ici la fin du premier trimestre. Par ailleurs, nous attendons des mesures supplémentaires d’assouplissement du crédit (de type LTRO conditionnel) autour de mai.

- Quel est l’impact sur la livre des meilleures perspectives de croissance au Royaume-Uni ?

- De bonnes performances économiques aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne devraient laisser inchangée la livre sterling face au dollar à 1,65 au cours de cette année. Face aux autres monnaies des pays avancés (zone euro, Japon), nous pensons que la livre sterling devrait globalement s’apprécier. En effet, nous projetons une appréciation marquée de cette dernière face à l’euro: elle devrait s’établir à 1,30 dans un an par rapport à 1,19 aujourd’hui. Par ailleurs, nous pensons qu’elle devrait aussi s’apprécier face au yen (177 dans un an contre 169 aujourd’hui).

Panel Change
ZOOM
Panel Change

A lire aussi