Le marché de bureaux francilien espère des signes de frémissement

le 16/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le volume des transactions au dernier trimestre 2013 affiche un rebond de 15,2% par rapport à la moyenne des trois trimestres précédents

L’immobilier de bureau francilien clôture une année 2013 difficile sur une note d’espoir. Sur les douze mois achevés fin décembre, le volume des transactions de bureaux sur l’ensemble de l’Ile-de-France a reflué de 5% à 1,84 million de m² par rapport au volume sur douze mois achevés fin septembre, selon les données fournies par BNP Paribas Real Estate. Le quartier de La Défense a le plus souffert avec des volumes en chute de 44% à 190.480 m². Au dernier trimestre, les transactions sont inférieures de 60,7% à celles réalisées durant les trois mois précédents, avec -30% dans la première couronne  à 190.031 m², et - 7% pour Paris Quartier central des affaires (QCA).

Le Croissant Ouest tire son épingle du jeu avec une hausse des transactions de 13%, alors que Paris hors QCA et la deuxième couronne ont connu une légère hausse de leurs volumes de 1% et 4%. Dans ce contexte, l’offre de bureaux atteint un niveau inédit avec 3,925 millions de m² immédiatement disponibles en Ile-de-France, soit un taux de vacance de 7,5%. La Défense a vu son stock immédiat de bureaux doubler en un an et plus de 400.000 m² de bureaux sont aujourd’hui vacants.

Pourtant, avec un volume de 511.749 m² réalisé au cours du dernier trimestre, les transactions en Ile-de-France affichent un rebond de 15,2% par rapport au trimestre précédent. Elles sont supérieures de 11,3% à celles du deuxième trimestre, de 19,4% à celles du premier, et de 15,2% à la moyenne des trois premiers trimestres. «Les volumes de transaction, en hausse au 4e trimestre, retrouvent leurs niveaux habituels. Ces résultats sont de bon augure pour une année 2014 plus dynamique avec une projection de la demande placée autour de 2 millions de m²», estime ainsi Marc-Henri Bladier, directeur général de DTZ Jean Thouard.

Marché de l’immobilier de bureau francilien.
ZOOM
Marché de l’immobilier de bureau francilien.

A lire aussi