«Les valorisations des actions demeurent attrayantes en terme relatif»

le 13/01/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sandra Craignou, directrice générale déléguée, responsable des investissements, chez Aberdeen AM

- L’Agefi: Pourquoi consacrez-vous près des trois quarts de votre portefeuille aux actions ?

- Sandra Craignou: Notre scénario central n’a pas évolué depuis plusieurs mois. Les conditions actuelles sont un support important pour les actifs risqués, en premier lieu pour les actions: une croissance positive bien que modeste, des politiques monétaires toujours accommodantes, des taux d’intérêt faibles dans les économies développées. La sortie du quantitative easing pourrait prendre du temps et nous pensons que la hausse des taux restera modeste et graduelle. Les actions demeurent attrayantes en terme relatif, soutenues par la croissance des bénéfices qui devrait être le moteur principal des marchés actions cette année. Nous restons néanmoins attentifs aux changements possibles dans les fondamentaux macroéconomiques, les niveaux de valorisation ou l’appétit pour le risque, qui pourraient nous amener à modifier nos choix.

- Sur quelle classe d’obligations pourriez-vous vous renforcer dans les prochaines semaines ?

- Globalement, nous demeurons prudents dans nos allocations obligataires mais reconnaissons que des opportunités d'investissement existent sur certains segments. Les meilleures d'entre elles se situeront parmi les obligations high yield présentant les durations les plus faibles : donc la dette émergente et les obligations high yield mondiales. Par ailleurs, la réduction par la Fed de ses achats d'actifs n’a pas altéré la qualité de crédit fondamentale des entreprises. Les taux de défaut devraient rester faibles sur les 12 à 18 prochains mois et offrir la possibilité de bénéficier des rendements additionnels que procurent ces obligations plus spéculatives.

Panel Allocation
ZOOM
Panel Allocation

A lire aussi